Skip to content
Museum for the United Nations - UN Live
My Mark: My CityLiveÀ propos de nousRejoignez-nous

Menu

My Mark: My CityLiveÀ propos de nousRejoignez-nous

Rendre Accra plus propre

Patience Alifo se souvient très bien du moment où elle a décidé de s'engager dans la lutte contre le changement climatique au Ghana ; elle avait 19 ans lorsqu’elle est tombée par hasard sur un documentaire à la télévision sur le jeune entrepreneur environnemental kényan Tom Osborn. « Il faisait des choses formidables avec l’énergie propre et je me suis rendu compte que nous avions les mêmes problèmes au Ghana qu’au Kenya. Alors, j’ai fait quelques recherches et j’ai imaginé un plan d'action pour le Ghana. »

En plus de ses études à temps plein à l’Institut de gestion et d’administration publique du Ghana, Patience a décidé de fonder une petite organisation pour travailler avec des femmes des zones rurales sur la sensibilisation aux dangers environnementaux et aux risques sanitaires posés par l’abattage des arbres dans les forêts environnantes et sur la promotion de l’utilisation de briquettes de charbon plus propres et plus saines pour faire la cuisine. Elle est également devenue représentante de l’initiative Africa for Africa Youth, une organisation qui encourage les jeunes Africains à s’impliquer dans des solutions de développement durable.

Mobiliser le talent des étudiants

Pour My Mark: My City, Patience a mobilisé un réseau d’amis étudiants qu’elle a connus dans le cadre de ses actions en faveur du climat. Le groupe s’est réuni à Accra pendant plusieurs heures afin de trouver le projet qui serait à même d'avoir le plus d'effet pour améliorer la durabilité de leur ville.

Ensemble, ils ont décidé que le problème sur lequel ils auraient le plus d’influence était la gestion des déchets, qui peut non seulement rendre les espaces publics insalubres, mais également provoquer des inondations lorsque le plastique s’accumule dans les cours d’eau de la ville. Le groupe a conclu que l’action la plus utile était de trouver un moyen de relier directement les foyers aux entreprises de gestion des déchets, via une application sur téléphone mobile, puis de récompenser les recycleurs avec des bons d'achat électroniques à utiliser dans les supermarchés locaux pour acheter des produits sans emballage en plastique. Cela faciliterait l’organisation du processus de collecte des déchets tout en contribuant à réduire les déchets.

Par chance, Patience a un ami développeur d’applications, et ils mettent actuellement au point les premiers prototypes.

Dans l’optique de générer d’autres solutions durables potentielles, Patience prévoit de mettre en place un réseau d’étudiants représentants de l’action en faveur du climat au Ghana. Patience nous a confié : « Greta Thunberg et son travail de mobilisation des jeunes m’inspirent beaucoup. Je suis convaincue de pouvoir influencer de nombreux jeunes, pas uniquement au Ghana, mais dans toute l’Afrique. »

    Plus de projets