Skip to content
Museum for the United Nations - UN Live
À propos de nousRejoignez-nous

Menu

À propos de nousRejoignez-nous

Douce mélodie de la nature et sons divers à nos fenêtres

Le gazouillis des oiseaux, le vent qui caresse les feuilles, le bruit de l’eau, les sons d’une guitare, les partitions diverses. Un hululement. Un chant. Autant de sons d’ouverture de « Más Allá de la Ventana », qui, par la chanson des stars du rock colombien Aterciopelados, a contribué à un projet sonore remarquable - pour un résultat particulièrement prometteur alors que nous traversons une période particulièrement difficile.

« Beyond the window / Another world is created / Just by thinking / A world of wonders / Where it reaches everyone / And everything is given » – Más Allá de La Ventana, AterciopeladosTraduction en français : Par-delà les fenêtres/ Un autre monde se crée/ Se poser et penser/ Un monde rempli de merveilles/ Tout le monde est touché/ Et tout est donné.

En écoutant les sons de la biodiversité tissés dans un rythme latin, les sens prennent le dessus, et vous êtes transportés - impossible de rester insensible ou immobile ! Peut-être que nous - le collectif VozTerra et UN Live - commençons à voir notre objectif se concrétiser : utiliser le son et la musique pour insuffler le changement.

Nous avons entamé notre voyage avec VozTerra en 2019, dans le cadre de notre projet My Mark : L'initiative My City. Nous avons réuni cinquante personnes d’horizons, d’âges et de professions très différents - biologistes, enseignants, rock stars, prêtres et religieuses, chefs cuisiniers, jeunes étudiants - au musée Maloka de Bogota. Et nous leur avons posé une question simple et optimiste : que faudra-t-il pour inciter les populations à participer et agir en faveur de la durabilité, ici en Colombie ?

Après une journée de débats animés, le groupe a convenu de combiner, d’une manière ou d’une autre, le profond sentiment de nostalgie de la Colombie pour l’Amazonie avec l’amour universel et unificateur du pays pour la musique et le rythme.

Trois musiciens, un biologiste et un artiste visuel, tous présents ce jour-là (Lany Arévalo, Hector Buitrago, Rafael Puyana, Diana Restrepo et Daniel Roa respectivement), ont décidé de transformer les discussions de la journée en une collaboration multidisciplinaire durable et de créer une plateforme numérique interactive pour le son. Le collectif VozTerra est né.

Les musiciens et les scientifiques célèbrent le lancement officiel de la plateforme VozTerra en mars 2020. Photo : Daniel Bretón

« Nous ne savions pas où cela nous mènerait, VozTerra est né de cette première association et puis, nous a continué d’avancer comme un train, avec passion, et puis voilà, ça arrive », dit Angela Puentes, notre responsable de programme pour l’Amérique latine.

Cherchant à insuffler le changement en reconnectant les populations à leur environnement naturel, la première action du groupe fut de commencer à enregistrer les sons de la nature et d’inviter chacun à leur emboîter le pas.

Dans le premier volet de cette œuvre, VozTerra a collaboré avec les leaders indigènes de la communauté Muisca pour enregistrer les sons de la réserve de Van Der Hammen à Bogota. Dans le second, ils ont relevé les paysages sonores de la région de Caquetá, et lorsque la pandémie a frappé - le final sembla évident : le bruit de l’isolement. Si nous ne pouvions pas sortir pour nous retrouver en pleine nature, pourquoi alors ne pas la ramener chez nous ? Si vous vous posez, et si vous écoutez, qu’entendez-vous depuis vos fenêtres ?

Lany Arévalo, co-fondatrice de VozTerra et sa fille Violeta participent à une cérémonie d’Abuela Blanca Nieves de la communauté Cabildo Muisca de Suba lors d’enregistrements sonores dans la réserve Van Der Hammen à Bogota. Photo : Daniel Bretón

Alors que les enregistrements étaient produits - pas seulement en Colombie, mais partout dans le monde - UN Live et VozTerra ont convié un large éventail de musiciens de tous les genres et de tous les pays à prendre ces mêmes enregistrements et à les utiliser pour créer de nouvelles œuvres. Plus de 50 morceaux de musique originaux répartis sur quatre albums en sont le résultat, dont les chansons de Lido Pimienta, chanteur colombien canadien nominé aux Grammy Awards de cette année, du DJ et producteur français Dombrance, de Ruben Albarrán, chanteur du groupe mexicain Café Tacvba - et bien sûr, d’Aterciopelados.

La boîte de nuit Kaputt, basée à Bogota, s’est également jointe à l’effort, contribuant à amplifier la portée de la musique et du projet. Les clips vidéo des chansons sont imprégnés d’humour et de créativité visuelle. Sentant une opportunité, Kaputt s’est servi de la pandémie pour passer du statut de « simple » club à celui de label de musique, et s’est joint en tant que partenaire à notre effort croissant d’utiliser le son pour inspirer une connexion plus grande et plus profonde avec la nature.

La musique n’est que le début. De nouvelles rencontres passionnantes se profilent à l’horizon, notamment dans de nouvelles régions géographiques et avec de nouveaux publics. Nous allons mettre à profit les enseignements tirés de notre collaboration avec VozTerra dans le cadre d’une nouvelle alliance avec l’Église catholique en Colombie, et explorer la manière dont nous pourrions amplifier le son provenant des foules à l’échelle mondiale. Les perspectives offertes par cette collaboration - tant dans le domaine de la musique que dans celui de l’écologie acoustique - sont énormes et pleines d’espoir. Nous sommes plus qu’impatients par ce projet, mais en attendant, continuez à danser fenêtres ouvertes !

Plus de projets

S'embarquer dans la lutte contre la pollution plastique

En mars prochain, le Flipflopi, premier bateau en plastique recyclé au monde, effectuera pour son nouveau voyage un périple autour du lac Victoria.

2/1/2021

  • Climate action
  • News
Museum for the United Nations - UN Live
Liens
Contact

hello@museumfortheun.org